07/10/2010

Jeudi 7.10.2010

15h.54: passage bas de 2 C-130 direction St Ghislain.

Voici l'explication de cette activité depuis quelques jours grâce à Patou:

05.10.10 - 11:09

Un exercice militaire d'envergure aura lieu dès mardi après midi dans l'entité de Leuze. Un entraînement qui mobilise plus de 1000 militaires belges, une centaine de militaires français et 450 figurants aussi.

L'idée c'est de tester les procédures d'évacuation de civils, des civils sensé être en danger, dans un pays en proie à une crise politique, un pays renommé Blueland. Cet après midi, une centaine de parachutistes sera largué au dessus de Chapelle-à-Oie, dans l'entité de Leuze-en-Hainaut.
Ils organiseront ensuite le rassemblement des civils en danger, dans des centres de regroupement basés à Ghlin, Thieusies, Maffle et à l'Université de Mons. 
Demain, tout ce beau monde sera évacué vers un pays ami via la base aérienne de Chièvres.

Pas de panique, si vous voyez, ce mardi des parachutistes. Il s'agit d'un exercice. Un exercice militaire. Qui a commencé il y a quelques jours déjà, car les avions de la défense ont déjà largué quelques éclaireurs dans la région, dimanche. Comme le veut l'exercice, ils se sont montrés discrets.
L'idée, c'était pour eux, d'effectuer un repérage, dans ce pays imaginaire, Blueland... pays en crise, devenu dangereux pour les expatriés.
Ce mardi, on passe à la vitesse supérieure, les parachutiste rassembleront puis s'évacueront les civils vers un pays ami, Orangeland, via la base militaire de Chièvres, d'où partira demain mercredi un C130 et ce ne sera pas une sinécure, nous dit-on. Des éléments perturbateurs risquent de vouloir détourner les convois.

On le rappelle, donc, c'est un entraînement. De la pure fiction. Ca s'appelle en langage militaire : l'active trip 2010.
Entre autre qualité pour les figurants volontaires qui représenteront les civils à évacuer : ne pas avoir peur de quelques détonations, être tenté par un vol en C130, et être patients.

 

M. Delporte

 

16:02 Écrit par pol | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.